FAIS TOI MÊME TES MAKIS !

Toi aussi t’adores les sushis? Toi aussi t’as remarqué qu’à Lyon y’aura bientôt plus de restos de sushis que de kebabs? Et pourtant, y a rien à faire, ça coûte toujours aussi cher 🙁 à 1€ le maki en moyenne, à moins de profiter d’une réduc type Groupon ou la Fourchette, ça vaut le coup de remonter ses manches et d’apprendre à les faire!

Apprends à faire tes makis – DIY

  1. La cuisson du riz

Il faut savoir qu’on distingue un bon d’un mauvais sushi non pas seulement par la fraîcheur des ingrédients, mais aussi par la cuisson du riz. Il faut donc réussir à la maîtriser pour ne pas avoir un riz plein d’eau et sans goût ou un riz pas assez cuit qui va te rester sur l’estomac.

Honnêtement, dans l’idéal, il faut un auto-cuiseur. Les premiers prix commencent à 15/20€ et vous verrez vite qu’après quelques fournées de makis, ça peut devenir un investissement temps très rentable! En ce qui me concerne, j’ai peu de prises dans ma cuisine, et j’ai donc opté pour un auto-cuiseur de chez Tupperware qui va au micro-onde.

Dans tous les cas il faudra:

  • 1 dose de riz à sushis
  • 1 dose et demi d’eau
  • vinaigre de riz
  • sucre
  • sel

Les doses dépendent de la quantité de riz que tu souhaites faire. Voici les étapes à suivre pour une cuisson type « pilaf » à la casserole

  • laver abondamment le riz, il faut que l’eau devienne translucide.
  • verser l’eau et le riz dans la casserole, porter à ébullition et laisser bouillir pendant 5min à feu doux.
  • Couper le feu et fermer hermétiquement la casserole. Laisser le riz poser et boire l’eau. Lorsque toute l’eau est absorbée, le riz devrait être cuit!
  • Pendant ce temps, faire fondre le sucre et le sel dans le vinaigre de riz
  • Une fois le riz cuit, répartir le mélange vinaigré sur le riz de façon uniforme. Mélanger doucement le riz sans l’écraser.
  • Filmer votre riz et le laisser reposer et refroidir.

2. La préparation des ingrédients

Tu mets bien ce qui te plaît dans tes sushis! En ce qui me concerne, je suis plutôt traditionnelle, et j’aime le saumon/surimi/fromage frais/concombre/avocat

Dans tous les cas, il faut couper tous les ingrédients qui vont composer ta garniture en lamelles fines.

preparation de la garniture

Mets tout de côté, dans une assiette, à porter de main.

3. La mise en place

Les sushis/makis, c’est un peu comme la pâte à modeler, tu vas en mettre de partout et le riz ça colle! Alors il faut être prêt et ne pas être pris au dépourvu quand t’auras les doigts plein de riz!

Prépare toi une belle planche. Mets tes ingrédients coupés près de toi. Le riz également. Un bol d’eau froide et les feuilles de Nori. Si t’as envie de makis simples, alors il faut couper les feuilles de Nori en deux au préalable.

L’idéal pour étaler son riz, c’est d’avoir une spatule fine (encore une fois, vive Tupperware). Le riz collera beaucoup moins que sur tes petits doigts et en patience économisée tu gagneras.

Prépare aussi une grande assiette plate pour réserver tes rouleaux de makis.

4. Le roulage du maki

Le roulage de maki s’effectue avec une natte en bambou qu’on trouve dans les commerces asiatiques à 1.50€. Sinon il existe d’autres ustensiles et accessoires pour rouler, à toi de voir ton degré de patience et d’implication. En ce qui me concerne, j’ai à peu près tout essayé, du kit tupperware à l’énorme bazooka – au final, la natte est ce qu’il y a de plus pratique.

préparer la natte et la feuille de nori

Poser la feuille de Nori côté mat vers le haut (oui oui il y a un côté mat et un côté brillant), au bord de la natte.

étaler du riz

Étaler une épaisseur constante de riz (tu vas bénir la spatule après) jusqu’à environ 2cm du bord. Plus tu mettras de riz, et moins tu pourras mettre de garniture et vice & versa. Tu te rendras vite compte au bout du 3ème rouleau de la quantité idéale!

déposer la garniture

Déposer la garniture au bord de la feuille. Ne pas mettre plus de 2 ou 3 ingrédients max. Ensuite, il va falloir rouler, c’est là que ça se corse!

roulage du maki

Rouler jusqu’à ce que le bord touche la feuille, tremper les doigts dans l’eau et humidifier la partie laissée libre de riz – rabattre la natte pour pouvoir continuer de rouler. Si t’as déjà roulé des cigarettes en papier, ça te semblera vite logique – sinon – faut prendre le coup de main!

Une fois la feuille roulée, il faut répartir la quantité de riz de façon uniforme en pressant légèrement le rouleau. Tu peux même lui donner la forme voulue, en faisant rond ou carré.

Tas de rouleaux de maki

Après 2h de sueurs froides, d’énervement, de riz collé à tes cheveux, tes mains et sur le sol, ton tas de rouleaux est enfin prêt. Et t’es pas peu fier! Tu peux l’être, crois moi, c’est le moment ou le fun commence et où tu vas pouvoir épater la galerie 🙂

5. Découpage et mise en beauté du maki

Il est important de ne pas découper ses makis immédiatement après avoir fait ton rouleau, car ce temps d’attente va permettre au riz d’humidifier la feuille de Nori et faire que tout ça reste bien collé ensemble jusqu’à la mise en bouche.

Nettoie ta planche, sors ton plus beau couteau qui coupe vraiment super bien et qui n’a pas de dents. Prépare également le plat dans lequel tu vas disposer tes créations.

découpage des rouleaux de makis

Il est plus facile de couper les rouleaux 2 par 2. Il faut les couper en 8. Donc tu coupes d’abord en 2 au milieu, puis les 2 moitiés ainsi formées en 2 etc jusqu’à avoir 8 bouts, extrémités comprises. Il faut placer la jointure du rouleau contre la planche, afin que celui ci ne s’ouvre pas à la découpe. Et dans l’idée, il faut essayer d’être régulier– ce qui n’est pas DU TOUT mon fort.

présentation des makis

Soit tu manges les extrémités au fur et à mesure par ce qu’elles ne sont pas très jolies, soit parce que ça fait 2h que tu trimes et que tu meurs de faim – à toi de voir! N’oublie pas qu’en ce qui me concerne, tout réside dans la cuisson du riz, alors même si tes makis sont moches et tout tordus, si ton riz est bien cuit (et ton poisson frais, on a pas envie d’être empoisonné merci!) – ILS SERONT SUPER BONS – Parole de Gigines.

résultat Maki

TAAADAAAAAAAAA!!!!! 350 makis pour l’anniversaire du cousin Marcel – qui dit mieux?!

En échange il a fait ces jolies photos – merci Marcel 🙂

 

Laisser un commentaire