GINETTE EN THAILANDE: BANGKOK

Ça y est, me voilà de retour!

Pendant 17 jours, j’ai exploré la Thaïlande de Bangkok à l’Isan, au Nord Est, puis de Bangkok à Chiang Mai, au Nord du pays. Je ne suis pas une grande passionnée des plages, et préfère nettement les découvertes culturelles! J’avais vraiment hâte de revenir et de partager mes photos avec tous mes amis, et sur le blog – mais j’avoue que les 1200 photos téléchargées de mon Reflex m’ont quelque peu refroidies…

carte-thailande

Je ne voulais pas d’un article fleuve sur la Thaïlande et ses joyaux, et encore je ne savais pas trop par quel bout m’y prendre. Alors j’ai décidé de faire plusieurs épisodes, en commençant par la capitale, qui est pour beaucoup de voyageurs le point de départ!

Ce qui frappe en premier, hormis la chaleur étouffante et le taux d’humidité très élevé, c’est l’immensité de la ville. Les grattes ciels, l’autoroute et le métro en hauteur sur des ponts, des centres commerciaux gigantesques et presque 10 millions d’habitants … La ville connaît un développement cadencé au rythme des nouveaux buildings et de la constructions des auto-ponts. Du béton, des tours de verre toujours plus hautes et un câblage électrique chaotique!

la ville
Le terrain vague qui sépare les pavillons où j’ai vécu et les grattes ciels modernes

La ville vaut cependant le détour, tout d’abord pour ses palais. La famille royale a choisi Bangkok comme capitale il y a un peu plus de 2 siècles (1782), pour sa praticité et son accès, construisant nombre de palais et temples.

L’avantage est qu’aucun promoteur ne peut faire d’immeuble autour du palais, lequel se situe en bord du fleuve Chao Phraya. Il est donc très agréable de s’y promener, beaucoup d’auberges de jeunesse, de bars et de touristes sont également dans le coin. Vous pouvez vous y rendre par voie terrestre ou par voie maritime (ma préférée!). Le palais et le temple royal se visitent pour 500 bats soit environ 12€ (ce qui est assez cher pour la Thaïlande). Armez vous de patience, il y a un monde fou, une horde de touristes, chinois en ce qui me concerne, armés de leurs portables – prêts à filmer en continue en mode selfie.

Palais royal
La résidence de la famille royale

Assez récent, la résidence principale du palais est de style occidental, avec des ajouts typiquement thaïlandais.

temple royal
Le temple Royal

Le temple du palais, richement décoré, abrite le Buddha d’Émeraude, qu’on ne peut malheureusement pas prendre en photo. Il est en réalité en Jade et a été découvert dans le nord du pays. C’est un lieu de prières très important de Bangkok.

divinité

 

Stuppa temple royal

palais royal
Un autre palais royal: Ananta Samakhom

Il s’agit en réalité d’un semble de palais (domaine royal de Dusit). Un des derniers rois avait plus de 100 femmes officielles, et au moins autant d’enfants. La famille royale, immense, disposait de nombreuses demeures. Elles ont été pour la plupart réquisitionnées par le gouvernement pour y installer des organes étatiques, ou le siège de l’ONU par exemple. Le parlement se trouve également dans un ancien palais royal, en face du zoo.

Vue du fleuve

Des bateaux assurent les liaisons entre les différents lieux touristiques et c’est un moyen de transport très agréable, surtout par 35 degrés. Ils permettent notamment de rejoindre China Town & le marché indien.

Cette partie de la ville est surtout très connue et prisée pour ses marchés, ses boutiques et sa street food. On mange de tout à China town, des ailerons de requins (voir photo), des fruits de mer cuisinés dans la rue, des fruits, du porc séché, du canard laqué, toutes sortes de nouilles et autres spécialités locales. Au marché indien on trouve surtout toutes les merdouilles vendues dans les boutiques: chouchou pour cheveux, peluches, sacs, décorations diverses…

Durian, ce fruit qui empeste!
Durian, ce fruit qui empeste!
ailerons de requins séchés
Ailerons de requins séchés

A voir également dans le quartier de China Town, le Bouddha d’or dans le Wat Traïmi. Haut de 3m, il pèse 5,5 tonnes!

Buddha d'or

 

Wat Traïmi: temple récent qui abrite le Bouddha d'or
Wat Traïmi: temple récent qui abrite le Bouddha d’or

Enfin, quelques photos de la banlieue proche dans laquelle je résidais, chez un ami de longue date. Les maisons datent des années 70, certaines ont été rénovées et ressemblent à une série américaine. La végétations reprend vite ses droits, et les maisons abandonnées (il y en a beaucoup à BKK) se retrouvent vite avec un arbre qui les traverse. De plus, signe de la vitesse folle à laquelle la ville se développe, le quartier, autrefois banlieue devient partie intégrante de la ville, et les grattes ciels touchent cette zone pavillonnaire tranquille.

Photo de quartier

 

Tout pousse à Bangkok!
Tout pousse à Bangkok!

Au final, je crois que le plus surprenant c’est que tout pousse à Bangkok et surtout partout! Alors béton ou pas, gratte ciel ou maison, à la moindre minute d’inattention, la nature revient en force!

 

3 commentaires sur “GINETTE EN THAILANDE: BANGKOK

  1. Franchement j’ai adoré vos photos! La Thaïlande sera ma prochaine destination! Et le premier endroit que je vais visiter sera la résidence royale et les temples.Par contre je veux bien vous poser une question, les ailerons de requins séchés, est-ce qu’ils se mangent? Votre article est magnifique, honnêtement. Merci d’avoir partagé votre expérience.

    1. Bonjour, et merci de votre commentaire! Dommage que quelqu’un qui travaille dans une agence de voyage spécialiste de la Thailande n’est pas eu l’occasion d’y aller encore. J’espère que vous pourrez faire ce voyage prochainement! Et pour répondre à votre question, les Thais cuisinent et mangent les ailerons de requin… Mais je n’ai pas testé!

Laisser un commentaire