UN PETIT TOUR EN AVIGNON: LA CITE DES PAPES

Pour ceux et celles qui me suivent, j’ai trouvé un poste pour mon alternance à Avignon, la cité des Papes. Ce n’est pas forcément la porte à côté par rapport à Alès, et j’ai pris un petit studio pour la semaine, le temps de mes études.

Le jour de mon entretien, j’ai décidé d’aller visiter Avignon, ville où je n’avais jamais mis les pieds auparavant! Une idée formidable quand il fait 38°C 🙂

  1. Venir en Avignon

Avignon est très bien desservie, on peut venir en TER, en TGV ou bien en voiture via l’A9 ou l’A7. En ce qui me concerne, j’arrive via les petites routes du Gard – en passant par Uzès, ville médiévale dont j’espère vous parler prochainement!

Petite info pratique quand on est en voiture, ce qui était mon cas, l’idéal est d’aller poser sa voiture au parking des Italiens. Situé en dehors des remparts, il est gratuit, immense, et est desservi par des navettes GRATUITES qui vous posent en centre ville historique. Elles passent toutes les 5min de 7h à 20h, puis toutes les 20min jusqu’à 22h30. Faut pas se priver!

Parking des Italiens

2. La vieille ville entre les remparts

Il faut bien admettre, que par de fortes chaleurs, être dans une vieille ville en pierre est encore ce qu’il y a de plus agréable! On reste à l’ombre des murs épais, qui gardent un peu de fraîcheur lorsqu’il fait un soleil de plomb!

Place Pie

Les Halles Avignon

3. Le palais des Papes

Bien sûr, tout bon touriste en Avignon ira visiter le palais des papes. Difficile de le manquer, difficile également de s’imaginer sa grandeur avant d’y être entrer.

Bonus, l’entrée au palais et ensuite au pont d’Avignon (ticket combo) sont gratuites lorsqu’on est au chômage 🙂

La première cour intérieure est dédiée au festival, et est remplie de gradins. La seconde ainsi que plusieurs salles du palais hébergeaient une exposition d’art contemporain, réalisée par des artistes africains. Difficile de dire si j’ai aimé ou pas, je n’ai pas trouvé que l’exposition se mariait bien avec le palais, mais d’un autre côté, du fait de l’utilisation du palais en caserne pendant quelques décennies les autres salles du palais semblaient bien vides.

 

Une salle avec un effet de lumière sur la sculpture
Une des grandes salles, bien vide

On peut également monter sur le toit, sur l’ancienne ronde, où se trouve un petit café. Autant vous dire que par 38, la glace a été plus que bienvenue arrivée en haut! et la vue sur Avignon et les toits du palais, est imprenable.

 

Certaines reliques subsistent, malgré la révolution et l’utilisation du palais en caserne militaire. Un travail de fourmi est réalisé pour rendre au palais ses lettres de noblesse. Il est interdit de prendre des photos dans les salles où les peintures murales sont en bon état – mais ça vaut le détour croyez moi!

 

4. Le pont d’Avignon

Tout le monde connaît la comptine? Et bien figurez vous que ce pont est coupé (enfin détruit!), et ne va pas jusqu’à l’autre rive, donc on est bien obligé d’y faire demi-tour arrivé au bout – et donc, on y tourne en rond 😉 Par contre l’histoire de la chanson relaterait plus le fait qu’on dansait sur l’île entre le Rhône et la rivière Gard, et donc, sous le pont 🙂

Chapelle sur le pont

Je traverse désormais tous les jours le Rhône pour aller travailler, et peux admirer (pendant mon bouchon quotidien sur le pont récent de l’Europe) cette magnifique ville dont le passé a été conservé – d’ailleurs, les villages alentours sont également à voir! La richesse des papes d’Avignon a touché toute la région.

Et si vous vous décidez à venir passer le week end, appelez moi 🙂

Laisser un commentaire